Communiqués de presse

Ambrose, Clement et Bezan exigent la libération de la pilote ukrainienne détenue par les Russes

Parti conservateur du Canada | 9 mars 2016

OTTAWA – Rona Ambrose, la chef de l’opposition officielle et chef intérimaire du Parti conservateur, accompagnée des porte-parole conservateurs Tony Clement et James Bezan, a fait la déclaration suivante plus tôt aujourd’hui :

« La première lieutenante Nadiya Savchenko, une pilote de la Force aérienne ukrainienne et députée du Parlement ukrainien, est détenue illégalement dans une prison russe. Aujourd’hui, des milliers de personnes, en Ukraine et dans le monde entier, notamment au Canada, se rassemblent afin d’exiger que la Fédération de Russie libère Nadiya Savchenko.

« Mme Savchenko a été capturée par les Forces russes en Ukraine orientale en 2014 et transportée illégalement en Russie, où elle est détenue en tant que prisonnière de guerre depuis vingt mois, ce qui est contraire au droit international et aux accords de Minsk. Il est clair que les accusations portées contre elle sont inventées de toutes pièces. Elle a désespérément besoin de soins médicaux, et la Russie est responsable de sa santé et de sa sécurité.

« Tous les efforts déployés par la communauté internationale pour assurer la libération de Mme Savchenko ont été vains jusqu’à présent. Mme Savchenko a recommencé une grève de la faim, ne consommant ni aliments ni eau, afin de protester contre son incapacité à faire une déclaration pour sa propre défense à la conclusion de son procès à Moscou.

« Ce semblant de procès repose sur des accusations fabriquées de toutes pièces et illustre le mépris du régime russe envers l’application régulière de la loi et les droits de la personne.

« Le Parti conservateur du Canada presse la Fédération de Russie de mettre un terme à ce procès factice et de libérer la lieutenante Savchenko immédiatement. De plus, nous allons continuer à demander des comptes au régime russe, et nous exhortons le gouvernement du Canada à intensifier les pressions exercées sur la Russie pour cette infraction au droit international. »