Communiqués de presse

Un emprunt additionnel massif est un signe de mauvaise gestion économique : Ambrose

Parti conservateur du Canada | 22 Février 2016

OTTAWA – Le plan des Libéraux de briser leur promesse électorale et d’emprunter encore plus que dix milliards de dollars cette année est « une recette de gaspillage et de mauvaise gestion », selon la chef de l’opposition officielle et chef intérimaire du Parti conservateur du Canada, l’honorable Rona Ambrose. Elle commentait les nouveaux plans de dépenses du gouvernement libéral présentés aujourd’hui par le ministre des Finances Bill Morneau.

« Les Libéraux ont hérité d’un budget équilibré grâce à la bonne gestion économique des Conservateurs. Ils ont dépassé leur budget en moins de 100 jours, uniquement à cause de leurs nouvelles dépenses incontrôlées. Ils ne peuvent pas mettre leurs fausses promesses et leurs dépenses irréfléchies sur le dos du ralentissement économique ou d’une histoire inventée selon laquelle le budget n’était pas encore équilibré quand ils sont arrivés au pouvoir, a dit Rona Ambrose. Quand il s’agit de dépenser votre argent, les Libéraux sont incapables de se contrôler. Ces dépenses hors de contrôle sont imprudentes et irresponsables, et découlent entièrement de l’incapacité de prendre les décisions difficiles requises pour respecter l’argent des contribuables. En fait, ça remet en question la compétence de Bill Morneau comme ministre des Finances. »

« Alors que Justin Trudeau pense que les budgets s’équilibrent d’eux-mêmes, les Canadiens savent que peu importe combien on emprunte d’argent, et peu importe la raison pour laquelle on l’emprunte, on doit le rembourser. »

Rona Ambrose a dit craindre que l’emprunt des Libéraux ne fasse que grossir le gouvernement. « L’emprunt et les dépenses massifs des Libéraux n’ont aucun sens s’ils ne font rien pour créer des possibilités qui permettront aux gens de retourner travailler. Malheureusement, ce plan de nouvelles dépenses permanentes irréfléchies ne fera que créer un gouvernement plus gros. »

Rona Ambrose a dit que les Canadiens – et, malheureusement, les futures générations – seront obligés de payer la facture des emprunts des Libéraux. « Quand viendra le temps de rembourser tout cet argent, la seule façon réaliste qu’ils auront sera d’augmenter les impôts. Nous le voyons déjà, alors qu’ils réduisent le Compte d’épargne libre d’impôt et prévoient augmenter les charges sociales destructrices d’emplois. Les Conservateurs vont s’opposer aux dépenses irréfléchies des Libéraux, qui créeront du gaspillage, plus de dette et des impôts plus élevés. »