Communiqués de presse

Le retrait de la mission de combat contre l’EI est un « pas en arrière pour le Canada » : Ambrose

Parti conservateur du Canada | 8 février 2016

MONCTON (N.-B.) – Le retrait du Canada de la mission de combat contre le groupe État islamique est un « pas en arrière pour le Canada » quant au rôle traditionnel de notre pays en tant que défenseur des droits de la personne et de la sécurité internationale, a dit Rona Ambrose, la chef de l’opposition officielle et chef intérimaire du Parti conservateur.

« Depuis des générations, nos hommes et femmes en uniforme se battent courageusement contre ceux qui bafouent les droits de la personne et ceux qui menacent et terrorisent les innocents et les vulnérables, a dit Rona Ambrose. Aujourd’hui, dans sa première décision majeure en matière de politique étrangère, le premier ministre montre que le Canada n’est pas ‘de retour’. En fait, le premier ministre s’éloigne de nos fières traditions en retirant nos CF-18 et le Canada d’un rôle de combat contre la pire menace terroriste du monde. »

Rona Ambrose a demandé comment la décision de nous retirer de la lutte contre le groupe État islamique correspond aux valeurs canadiennes fondamentales. « Le premier ministre aime dire qu’il se préoccupe de la diversité, mais rien ne menace plus la diversité que le groupe État islamique – qu’il s’agisse des droits des femmes, des libertés culturelles et religieuses, des droits des gays et des lesbiennes. Quand nos amis et alliés sont attaqués, quand nos valeurs sont menacées, quand les droits de la personne sont bafoués, et quand la dignité humaine est écrasée, c’est notre combat. Cette lutte contre l’ennemi fait partie d’une fière histoire militaire, une histoire que le premier ministre désavoue avec la décision d’aujourd’hui. »

Rona Ambrose a dit que la décision du premier ministre va à l’encontre de la tradition consistant à assurer la sécurité des Canadiens, au pays et à l’étranger. « Beaucoup de choses ont changé depuis que le premier ministre a fait sa promesse mal avisée de mettre un terme à notre rôle de combat contre le groupe État islamique, a dit Rona Ambrose. Le groupe État islamique et les attaques qu’il motive vont au-delà de la zone de combat, et ont même coûté la vie de Canadiens ces dernières semaines. L’affaiblissement et l’arrêt du groupe État islamique sont plus critiques que jamais pour assurer la sécurité des gens. Les Canadiens sont un allié clé de la mission de combat aérien, le quatrième plus important participant aujourd’hui. Il est extrêmement irresponsable pour le gouvernement de non seulement réduire la contribution du Canada, mais de le faire à des fins politiques. »

Mme Ambrose a conclu en disant : « Même aujourd’hui, le gouvernement libéral ne peut pas expliquer aux Canadiens pourquoi il pense que c’est une bonne idée de nous retirer de la mission aérienne. Les annonces d’aujourd’hui sur la formation et l’aide humanitaire ne visent qu’à détourner l’attention des Canadiens du retrait de nos CF-18. La seule raison expliquant cette décision est qu’elle a été prise à des fins politiques en pleine campagne électorale. Les Canadiens méritent certainement mieux. »

Pour information : Mike Storeshaw (613) 222-7484 mike.storeshaw@parl.gc.ca‎