Déclarations

Échec de Justin Trudeau avec la réforme de la justice : Clement

Parti conservateur du Canada | 26 octobre 2018

OTTAWA (Ontario) - L’honorable Tony Clement, le ministre du Cabinet fantôme responsable de la Justice, a fait une déclaration à la suite de la décision du gouvernement Trudeau de faire marche arrière avec sa mesure législative déficiente sur la réforme du système de justice :

« Les conservateurs du Canada savent qu’un solide système de justice pénale fait toujours passer les droits des victimes avant les droits des criminels. Hier, après des mois de pression des conservateurs et des Canadiens, Justin Trudeau et les libéraux ont été obligés de renforcer les peines pour les crimes liés au terrorisme.

« Les libéraux défendent le projet de loi C-75 depuis des mois, notamment en réduisant les peines pour des crimes graves à une simple amende. Nous sommes contents qu’ils aient reculé et accepté certains de nos amendements, mais nous craignons qui n’affaiblissent les peines pour des crimes graves comme la possession d’un faux passeport, l’ingérence dans les forces militaires, la possession d’explosifs et d’autres.

« Les conservateurs veulent absolument améliorer le projet de loi C-75 et nous sommes fiers du travail que nous faisons pour aider à assurer la sécurité des Canadiens. Cependant, le fait est que Justin Trudeau échoue toujours à reconnaître la gravité de ces crimes. Cet échec a des conséquences. Les Canadiens sont moins en sécurité.

« Les conservateurs d’Andrew Scheer feront toujours passer les droits des victimes avant ceux des criminels, et nous allons demander des comptes au premier ministre quand il échoue à faire la même chose. »

-30-

Pour obtenir plus d’information :

Bureau de Tony Clement, député - Tony.Clement.A1@parl.gc.ca - 613-944-7740