Déclarations

LES CONSERVATEURS PRESSENT LE COMITÉ DE LA JUSTICE D’ENQUÊTER SUR LA PRÉSUMÉE INGÉRENCE DU CPM

Parti conservateur du Canada | 8 février 2019

8 février 2019
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Ottawa (Ontario) – L’honorable Andrew Scheer, le chef des conservateurs du Canada et de l’Opposition officielle, a fait une déclaration sur la présumée ingérence du CPM dans une poursuite criminelle :

« Les reportages selon lesquels le Cabinet du premier ministre Justin Trudeau a fait pression sur l’ancienne procureure générale pour qu’elle s’ingère dans une poursuite criminelle soulèvent des préoccupations alarmantes sur la conduite de Trudeau et de son bureau.

« C’est pourquoi aujourd’hui, en coopération avec le NPD, les conservateurs du Canada demandent une rencontre d’urgence du Comité permanent de la justice et des droits de la personne afin d’interroger le CPM de Trudeau et d’autres responsables gouvernementaux sur leur ingérence potentielle dans une poursuite criminelle en cours.

« Si le premier ministre n’a rien à cacher, les membres de son gouvernement ne devraient avoir aucune raison de s’opposer à ce que ces responsables témoignent. Les députés, et toutes les autres autorités pertinentes, ont la responsabilité de déterminer ce qui est arrivé, et Trudeau et ses responsables doivent faire preuve d’ouverture. Nous pensons que l’enquête de ce Comité est une première étape nécessaire.

« Si ses députés votent contre la motion et tentent de cacher ce qui est arrivé, les Canadiens ne peuvent que conclure que les reportages sur une ingérence politique sont vrais. Si les libéraux empêchent les responsables du CPM de témoigner, les conservateurs mettront tout en œuvre pour assurer que Justin Trudeau et son bureau sont tenus responsables. »

Document d’information :

Quatre membres du Comité de la justice, les députés conservateurs Michael Cooper, Michael Barrett et Dave MacKenzie, et le député néo-démocrate Murray Rankin, ont écrit au greffier du Comité de la justice pour forcer une rencontre d’urgence sur la motion suivante :

Que, compte tenu des reportages troublants sur l’ingérence politique du Cabinet du premier ministre dans les fonctions de la procureure générale du Canada, et compte tenu des récents propos de la ministre des Anciens Combattants selon lesquels « C’est un pilier de notre démocratie que notre système de justice soit libre de la perception même d’ingérence politique et maintienne le plus haut niveau de confiance publique », le Comité tienne pas moins de quatre rencontres pour étudier ce qui est arrivé et invite comme témoins :

  1. la ministre des Anciens Combattants Jody Wilson-Raybould ;
  2. le ministre de la Justice et procureur général David Lametti ;
  3. le greffier du Conseil privé Michael Wernick ;
  4. la directrice des Poursuites publiques Kathleen Roussel ;
  5. la chef de cabinet du premier ministre Katie Telford ;
  6. le secrétaire principal du premier ministre Gerald Butts ;
  7. le conseiller principal du premier ministre Mathieu Bouchard ;
  8. le conseiller principal du premier ministre Elder Marques ;
  9. la chef de cabinet de la ministre des Anciens Combattants Jessica Prince ;

et que le Comité présente ses conclusions à la Chambre des communes au plus tard le 28 février 2019.

-30-

Pour obtenir plus d’information :

Virginie Bonneau
Virginie.Bonneau@parl.gc.ca
(613) 294-8150

Daniel Schow
Daniel.Schow@parl.gc.ca
(613) 286-1050