Déclarations

Les Conservateurs pressent le gouvernement de prendre des mesures concrètes pour soutenir l’Ukraine

Parti conservateur du Canada | 23 février 2017

Peter Kent, le porte-parole de l’Opposition officielle sur les Affaires étrangères, et James Bezan, le porte-parole de l’Opposition officielle sur la Défense nationale, ont fait la déclaration suivante aujourd’hui, pressant le gouvernement libéral de prendre des mesures immédiates pour soutenir l’Ukraine face à l’agression continue de la Russie :

« Alors que le gouvernement conservateur précédent était un leader mondial du soutien à l’Ukraine, nombre de nos initiatives vont expirer, et il est temps que les Libéraux fassent quelque chose. Malheureusement, le bilan du premier ministre sur l’Ukraine n’est pas positif – son gouvernement a annulé l’apport d’imagerie satellite radar qui sauve des vies, a refusé de signer l’Accord de coopération de défense Canada-Ukraine, et a brisé sa promesse de campagne d’appliquer les sanctions Magnitsky aux dirigeants corrompus.

« Alors que la violence et les tensions en Ukraine orientale continuent à augmenter, l’Ukraine a besoin d’un plus grand soutien de la part du Canada, pas le contraire. C’est pourquoi nous proposons une Trousse d’aide et de défense pour l’Ukraine, qui presse le gouvernement de prendre les mesures suivantes immédiatement : ‎

• Prolonger et élargir l’opération UNIFIER, la mission de formation militaire du Canada en Ukraine, qui va expirer le 31 mars 2017 ;

• Rétablir l’apport d’imagerie RADARSAT-2 aux forces militaires ukrainiennes ;

• Ajouter l’Ukraine à la Liste des pays désignés (armes automatiques) et fournir aux forces militaires ukrainiennes du matériel de défense létal ;

• Renforcer les sanctions pour tenir les dirigeants corrompus responsables en appliquant la mesure Magnitsky (projet de loi C-267 à la Chambre des communes et projet de loi S-226 au Sénat) ;

• Signer et mettre en œuvre l’Accord de coopération de défense Canada-Ukraine ;

• Augmenter le nombre d’observateurs de l’OSCE sur les violations des Accords de Minsk ;

• Fournir une aide humanitaire additionnelle au 1,6 million de personnes déplacées en Ukraine ; et

• Presser la Russie de respecter le territoire souverain de l’Ukraine et tous les aspects des Accords de Minsk.

« Le Canada a toujours été un allié de l’Ukraine. Alors que sa souveraineté continue à être menacée, ce n’est pas le moment d’hésiter. Le gouvernement Trudeau doit prendre des mesures immédiates et rassurer les Ukrainiens que le Canada va continuer à les soutenir face à l’agression militaire continue de la Russie. »

Trousse d’aide et de défense pour l’Ukraine.pdf