Déclarations

Les témoignages au comité de l’immigration révèlent la gravité de la surcharge de notre système d’octroi d’asile

Parti conservateur du Canada | 3 octobre 2018

Ottawa (Ontario) – L’honorable Michelle Rempel, ministre du Cabinet fantôme responsable de l’Immigration, des réfugiés et de la citoyenneté a émis cette déclaration après la tenue d’une rencontre du Comité de la citoyenneté et de l’immigration :

« Hier, les conservateurs du Canada ont eu l’occasion de poser des questions au nouveau président de la Commission de l’immigration et du statut de réfugié (CISR), M. Richard Wex. Au cours de cette rencontre du comité, nous avons découvert des informations étonnantes détaillant comment notre système d’octroi d’asile était mal géré sous Justin Trudeau.

« Le nouveau président du CISR a révélé qu’il y avait environ 65 000 demandes en attente à la Section de la protection des réfugiés qui bloquent notre système. Même si aucun nouveau cas n’était ajouté, il faudrait plus de deux ans seulement pour traiter ces cas.

« Justin Trudeau a fait très peu pour débloquer la situation au CISR. Comme M. Wex et d’autres témoins l’ont fait remarquer au comité, cela pourrait servir de facteur d’incitation pour ceux qui cherchent à entrer au Canada de façon illégale depuis des endroits sûrs comme le nord de l’État de New York. Il va sans dire que cela marque un autre échec du gouvernement de Justin Trudeau à régler la crise à la frontière et notre système défaillant.

« Non seulement avons-nous appris à quel point notre système était surchargé, mais cela nous a aussi permis de comprendre que le blocage ne fera que croître tandis que le nombre de demandes reçues excède les capacités de notre système. La situationdevrait alarmer pour les Canadiens, puisqu’elle nuit à notre capacité d’aider les personnes les plus vulnérables dans le monde et permet à ceux qui entrent de façon illégale depuis les États-Unis d’attendre des années pendant que leur demande est traitée. Ce blocage aura des effets importants sur nos programmes de services sociaux, comme ceux d’une province de l’Ontario qui sont déjà surchargés en raison de l’incapacité de Justin Trudeau à régler ce problème.

« Les conservateurs du Canada continueront de défendre un système d’octroi d’asile qui est planifié, ordonné et qui fait preuve de compassion. Nous demandons au gouvernement de rapidement refermer la brèche dans l’Entente sur les tiers pays sûrs, de reprendre le contrôle de nos frontières et de prioriser les personnes les plus vulnérables dans le monde. »

-30-

Pour de plus amples renseignements :

Bureau de Michelle Rempel - Michelle.Rempel.A1@parl.gc.ca - 613-992-4275