Déclarations

Déclaration du député Erin O’Toole sur l’ALÉNA

Parti conservateur du Canada | 28 août 2018

Ottawa (Ontario) – L’honorable Erin O’Toole, ministre du Cabinet fantôme responsable des Affaires étrangères, a fait la déclaration suivante aujourd’hui sur les négociations de l’ALÉNA :

« Justin Trudeau et les libéraux sont engagés dans des efforts de dernière minute pour tenter de sauver l’ALÉNA pour le Canada. Après des mois passés sur les lignes de côté, le Canada est maintenant de retour à la table. Les conservateurs du Canada espèrent que nos négociateurs professionnels, menés par Steve Verheul pourront réaliser un accord qui protègera les emplois et les intérêts plus larges du Canada qui dépendent du commerce.

« Les travailleurs, les innovateurs et la gestion de l’offre du Canada sont essentiels au succès économique des Américains. Depuis les années 1960, nos économies sont profondément intégrées et cela a contribué à faire des États-Unis une puissance économique mondiale. Les réalisations américaines proviennent du commerce et de l’engagement et non de l’isolement et de la timidité économique.

« Notre collaboration sur la défense de l’Amérique du Nord et sur l’approvisionnement militaire ont aussi sécurisé le continent et conduit à des générations de militaires américains servant aux côtés des Canadiens. Un officier canadien était en poste le 11 septembre et un général de l’armée de l’air américaine né au Canada est maintenant aux commandes pour nos deux pays au NORAD. Nous espérons que cette alliance et ce partenariat en matière de sécurité ne sont pas oubliés dans les négociations et à une époque où les tarifs sont imposés au nom de la sécurité. Le Canada a été et sera toujours le plus grand partenaire des États-Unis au chapitre du commerce et de la sécurité.

« Si le commerce agricole fait partie de la ronde finale des négociations, les États-Unis doivent prendre des mesures et joindre le geste à la parole. Depuis des décennies, les Américains ont abondamment subventionné leur secteur agricole. Dans les faits, le trésor américain investit plus chaque année en subventions agricoles que les dépenses militaires du Canada. Le commerce libre et équitable doit aller dans les deux sens.

« La réalité a maintenant rattrapé le gouvernement Trudeau. Il n’y a plus de place pour les manœuvres de politique intérieure dictées par leur ‘agenda progressif’ et les négociations sont maintenant axées sur les points qui auraient dû faire l'objet de discussions dès le départ. Les exportateurs des deux côtés de la frontière devraient se concentrer sur l’accès aux marchés, la coopération réglementaire et le succès mutuel.

« Pendant que les conservateurs du Canada sont profondément préoccupés que les libéraux n’aient pas pris les discussions sur la modernisation de l’ALÉNA au sérieux au cours de la dernière année, nous demeurons optimistes que le Canada, les États-Unis et le Mexique négocieront de bonne foi afin de finaliser une entente bénéfique pour chacun de nos pays et pour les millions d’emplois qui dépendent d’un commerce libre et équitable. »

-30-

Pour de plus amples renseignements :

Bureau de l’hon. Erin O’Toole, député Ministre du Cabinet fantôme responsable des affaires étrangères Erin.O’Toole.A3@parl.gc.ca 613-992-2792

​-