Déclarations

UN NOUVEAU RAPPORT MINE L’AFFIRMATION ET LA VERSION DE JUSTIN TRUDEAU DANS L’AFFAIRE SNC-LAVALIN

Parti conservateur du Canada | 20 février 2019

20 février 2019
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Ottawa (Ontario) – L’honorable Andrew Scheer, le chef des conservateurs du Canada et de l’Opposition officielle, a fait une déclaration à la suite d’un rapport indiquant que la rencontre du premier ministre Justin Trudeau avec la procureure générale Jody Wilson-Raybould du 17 septembre 2018 a eu lieu après que SNC-Lavalin s’est vu refuser un accord de poursuite suspendue (APS) :

« Cette nouvelle information assombrit encore plus la rencontre du 17 septembre 2018 entre Justin Trudeau et Jody Wilson-Raybould. C’est la preuve la plus évidente jusqu’à présent que le Cabinet du premier ministre a tenté de manière inappropriée, et peut-être illégale, d’influencer cette poursuite criminelle.

« Jusqu’à aujourd’hui, on disait aux Canadiens que Justin Trudeau avait rencontré l’ancienne procureure générale bien avant la décision du ministère de la Justice de ne pas octroyer à SNC-Lavalin un accord de poursuite suspendue. Nous apprenons aujourd’hui que cette rencontre a eu lieu deux semaines après cette décision.

« C’est extrêmement important, parce que nous savons que lors de cette rencontre, M. Trudeau a rappelé à Mme Wilson-Raybould que la décision finale sur l’APS de SNC-Lavalin lui revenait. Si la décision avait déjà été rendue, il est difficile de ne pas interpréter le rappel du premier ministre à Mme Wilson-Raybould comme une pression directe pour qu’elle intervienne dans la poursuite.

« Le premier ministre doit expliquer immédiatement aux Canadiens pourquoi il a jugé nécessaire de rappeler à Mme Wilson-Raybould son pouvoir dans la poursuite contre SNC-Lavalin après qu’une décision avait déjà été rendue. »

-30-

Pour obtenir plus d’information :

Daniel Schow
Daniel.Schow@parl.gc.ca
(613) 286-1050

Virginie Bonneau
Virginie.Bonneau@parl.gc.ca
(613) 294-8150