Documents d’information

UN CANADA PLUS SÉCURITAIRE : S’ATTAQUER AUX GANGS

Parti conservateur du Canada | 8 novembre 2018

Plus de la moitié des homicides commis avec des armes à feu au Canada sont liés aux gangs. La violence des gangs rend nos rues, autrefois sûres, de plus en plus dangereuses. De nombreux Canadiens s’inquiètent pour leur sécurité.

Justin Trudeau échoue à contrer la violence des gangs. Il préfère adoucir l’approche du Canada en réduisant les peines pour les crimes commis par des gangs à une simple amende administrative. Cet échec a des conséquences. Il met les Canadiens en danger et laisse les criminels des gangs circuler dans nos rues.

Le 8 novembre, Andrew Scheer a présenté le premier des trois piliers politiques de son plan pour un Canada plus sécuritaire – S’attaquer aux gangs. Ces mesures aideront la police à cibler les membres des gangs et à les mettre derrière les barreaux, là où est leur place. Cela mettra fin au système carcéral de la porte tournante, qui laisse trop de dangereux criminels retourner dans les rues, où ils font du mal à des gens innocents.

Le plan d’Andrew Scheer comprend les propositions suivantes :

  1. Mettre fin à la libération sous caution automatique des membres de gangs
  2. Pour le moment, même les membres de gangs les plus connus ont droit à la libération sous caution. Ça veut dire que de dangereux criminels, connus de la police, retournent souvent rapidement dans la rue. C’est un grave risque pour nos communautés et un gaspillage des précieuses ressources policières. Un gouvernement conservateur dirigé par Andrew Scheer fera en sorte que les récidivistes membres de gangs sont détenus sans possibilité de libération sous caution.

  3. Identifier les gangs dans le Code criminel
  4. Chaque fois que la justice poursuit des membres de gangs, elle doit d’abord prouver en cour que le gang en question est une organisation criminelle. Cela comprend des gangs bien connus comme la MS-13 et les Hells Angels. Ça n’a aucun sens et c’est un gaspillage de ressources énorme. Un gouvernement conservateur dirigé par Andrew Scheer établira et tiendra à jour une liste des organisations criminelles reconnues, ce qui aidera les forces de l’ordre à traduire les membres de gangs en justice plus rapidement.

  5. Révoquer la libération conditionnelle pour les membres de gangs
  6. La libération conditionnelle est un privilège, pas un droit. Actuellement, les contrevenants en liberté conditionnelle doivent s’abstenir de consommer de la drogue et de l’alcool et promettre de ne pas troubler l’ordre public. Un gouvernement conservateur dirigé par Andrew Scheer exigera que les contrevenants en liberté conditionnelle coupent tout lien avec les gangs. Les statistiques démontrent que les contrevenants sont plus susceptibles de récidiver en liberté conditionnelle s’ils font partie d’un gang. Si vous êtes liés à un gang pendant votre liberté conditionnelle, vous retournez en prison.

  7. Imposer des peines plus sévères pour l’instruction de commettre des crimes au nom d’un gang
  8. ctuellement, les chefs de gang qui disent à d’autres contrevenants de commettre des crimes sont sujets à des peines de prison très courtes, souvent purgées avec d’autres membres de gangs. Un gouvernement conservateur dirigé par Andrew Scheer imposera des peines exécutoires dans une prison fédérale à ceux qui ordonnent des crimes au nom d’un gang, leur faisant clairement comprendre que leur place est derrière les barreaux.

  9. Imposer de nouvelles peines pour les crimes reliés aux gangs violents
  10. Les meurtres, les agressions, les cambriolages et d’autres actes violents liés aux gangs augmentent et sont la pire menace pour la sécurité des Canadiens. Un gouvernement conservateur dirigé par Andrew Scheer créera de nouvelles infractions pour le fait de commettre et d’ordonner des crimes au nom d’un gang violent et établira des peines exécutoires dans une prison fédérale.